Peuples et luttes en Grèce
Édition 2021

Cette édition aurait dû avoir lieu en 2020 mais la pandémie planétaire du Covid-19 en a décidé autrement !
Nous avons donc abordé les questions grecques en août 2021 avec toutes les incertitudes et l’ambiance très spéciale qui régnait lors de cet été 2021.

Les films projetés ont permis de re-découvrir des films du patrimoine grec peu diffusés : les films de Damianos Evdokia(1971) ou Jusqu’au bateau (1966) ; L’ogre d’Athènes de Kounderos (1956).

Bien sûr, on a retrouvé dans la programmation quelques incontournables comme Stella Femme libre (1955) ou La femme en noir de Cacoyannis, ou encore les films de Nico Papatakis, La photo (1986) ou Les pâtres du désordre (1967), mais également des films plus politiques liés à la période de la dictature des colonels comme Kierion (1968) ou résonnant avec les tragédies de l'histoire grecque à l'instar de Visitez la Grèce de Fotos Lambinos (1969) ou La guerre civile grecque de Robert Manthoulis (1996).

Dans la programmation, on retrouve les films d'Angélique Kourounis autour de la montée des nationalismes en Grèce et en Europe : Aube dorée, une affaire personnelle (2016) et Aube dorée l’affaire de tous (2021). Deux films de Christos Karakapelis et Natasha Segou : La maison de Caïn (2000) et Matières premières (2011). Ainsi que le fabuleux documentaire au long cours de Sylvain L’espérance, Combat au bout de la nuit (2016), qui nous entraîne auprès de ceux qui luttent dans la Grèce contemporaine.

Plusieurs documentaires ont abordé les questions migratoires et celle de l’accueil : le film du collectif Cinémakhia En Face (2019) et celui de Mortaza Behoudi Moria, par-delà l’enfer (2020) ou encore les courts-métrages de Yogoz Zois 8th continent (2017)

Enfin, les questions de genre ont également pu être abordées du fait de la présence de Paola Revenioti, activiste trans et réalisatrice de Kaliarda (2015) et du film Les lauriers roses (2021)

Côté Bretagne, place aux femmes !

Avec Eva voudrait, un moyen-métrage de fiction de Lisa Diaz, produit par A perte de vue. Un film gorgé de vie, à la fois drôle et touchant.
Mad in Finland, un documentaire de Elice Abonce Muhonen. Sept circassiennes, Finlandaises, décident de faire un film comme elles font du cirque. Etonnant et débordant d'énergie.
Les autres chemins, un documentaire d'Emmanuelle Lacosse, produit par Les Fims de la pluie. Belle rencontre avec Francki, voyageur à la croisée des chemins, qui revendique sa différence et espère garder sa liberté.

Un film emblématique de Angélique Kourounis
Une journaliste enquête depuis des années sur l’organisation du parti néonazi grec Aube Dorée
https://www.youtube.com/watch?v=bFnC5Qr9Xec