Liban
Édition 2008

Invitation à découvrir un pays multi-confessionnel, une organisation politique si loin de l'Occident, une histoire encore héritée des errements coloniaux. Une société si complexe, dans un pays aux mille facettes, aux mille contes qui auraient souvent mal tourné ... Conflits, affrontements religieux, résiliences, silences.
Plongée accompagnée par une belle délégation de réalisateurs libanais : Ghassan Salhab et Jocelyne Saab, Maher Abi Samra et Rania Stéphan, Nadine Naous et Lena Merhej, qui scrutent tous inlassablement leur pays et ses cicatrices, mais aussi ses horizons plus bleus qu'ailleurs, ses nuits festives, ses destins singuliers. Sans oublier l'algérien Farouk Beloufa, qui excelle avec Nahla à croquer Beyrouth la sulfureuse.

Côté Bretagne, Tony Quéméré présente Les secrets, un film hélas invisible aujourd'hui. On se consolera avec Leonarda, joli face-à-face de Guillaume Kozakiewiez.

Un film emblématiqueJuste une odeur de Maher Abi Samra – 2006 - intégral
Pendant les 33 jours de la guerre d'août 2006, Maher Abi Samra décide de filmer. Pas de mots pour dire la guerre, juste des images. Touchant, lucide, acéré...

Notes :
Un site d'informations passionnant, qui fait le tour des cultures méditerranéennes, dont le Liban : Babelmed http://www.babelmed.net/
UMAM Beyrouth : un site de documentation et de recherches sur la violence et les conflits, animé par Monika Borgmann et Lokman Slim, également réalisateurs du film Massaker
http://www.umam-dr.org/aboutUs.php?location=aboutUs

  • 2009 : Ghassan Salhab présente le film «1958», qui lie Sénégal et Liban
  • 2010 : Maher Abi Samra revient avec Nous étions communistes https://vimeo.com/34898888
  • 2011 : Rania Stephan part sur les traces d'une actrice égyptienne : Les trois disparitions de Soad Hosni
  • 2014 : Nadine Naous présente à Douarnenez son dernier film, Home sweet home
  • 2018 : Lena Merhej est invitée en résidence d'écriture à Douarnenez par l'association Rhizomes