Kurdistan
Édition 2003

Yeux braqués sur la Turquie, l'Irak, l'Iran, et la Syrie. Plus de 25 millions de Kurdes sans état, sans compter ceux de la diaspora kurde en Europe. Avec d'exceptionnels réalisateurs comme Yilmaz Güney, de Turquie, qui dirigea depuis la prison le film Yol ; l'iranien Bahman Ghobadi, qui signe Un temps pour l'ivresse des chevaux et Les chants du pays de ma mère ; le kurde syrien Mano Khalil. Un réalisateur à suivre, Kazim Öz. A mettre en perspective avec de jeunes kurdes irakiens du programme DoKu de Baudouin Koenig et Fulvia Alberti. Le film sur Leyla Zana, cette leader kurde emprisonnée, de Kudret Günes marque durablement les esprits.

Côté Bretagne, Qui se souvient de Minik ? de Delphine Deloget et 20 ans à Molène, jamais molénais de Véronique Pondaven parlent tous deux d'identités singulières.

Un film emblématique : Je reviens d'un pays qui n'existe pas de André Métayer et Ariel Nathan – intégral
Un film entre Turquie kurde et quartiers kurdes de Rennes, un même peuple. L'acte de reconnaissance de Amitiés Kurdes de Bretagne,qui existe toujours à Rennes .

Notes :
Amitiés Kurdes de Bretagne , un association indispensable à Rennes
http://www.amitieskurdesdebretagne.eu/
Les programmes Do-Ku de Alterdoc , une mine de films !
http://www.alterdoc.org/
L’exceptionnelle photothèque montée par Chris et Edith Kutschera
http://www.kurdistan-photolibrary.org/
Pour mieux comprendre la question kurde, tous les ouvrages d’Hamit Bozarslan, historien et politologue, spécialiste du Moyen-Orient
http://www.bibliomonde.com/auteur/hamit-bozarslan-269.html