Actualités

Migrant'scène


Catégories : Peuples

Du 18 novembre au 10 décembre, le festival Migrant'scène, porté par la Cimade, propose, dans toutes les régions de France, des interventions artistiques, culturelles et militantes pour parler de migrations, d'exil et d'hospitalité. À l'affiche : d'ici d'ailleurs ensemble. Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin.

Photos, spectacles, lectures, causeries et cinéma, des propositions riches et variées autour de la prison, de la santé, de la cuisine ou de l'enfance. Échanger, découvrir, agir, malgré les différences. Avancer, construire, grâce à nos différences. C'est aussi le propos de la nouvelle rubrique Migrations qui vient de voir le jour sur bed.bzh : documenter les migrations d'hier et d'aujourd'hui, d'ailleurs et d'ici. Pour cesser de voir l'autre comme une menace, pour défendre l'accueil et proposer des regards d'artistes sur les questions migratoires.

Lumières d'Afrique


Catégories : Peuples

Du 11 au 19 novembre, à Besançon, c'est le 17ème festival Lumières d'Afrique. Une semaine de culture et de cinéma, de fictions et de documentaires, pour explorer la richesse de la création artistique africaine etl'immense variété de cette programmation.

Des films du Maghreb, qui s'interrogent sur les suites des printemps arabes, et sur la place de la femme dans la société. D'Afrique du Sud, qui se penchent sur les blessures de l'apartheid et les traumatismes dont héritent les nouvelles générations. Mais aussi du Sénégal, où les réalisateurs témoignent de parcours de migration. Une mosaïque de fonds et de forme, de regards, de thématiques : la santé au Bénin, les ressources en eau au Kenya, l'exploitation minière au Niger, le plaisir féminin au Rwanda, la musique au Congo … Les Congos, thématique du prochain festival de Cinéma de Douarnenez. En apéritif : un court-métrage drôle et caustique sur la colonisation belge.

Les 100 ans de Jean Rouch


Catégories : Réalisateurs

Du 8 novembre au 12 décembre, découvrez le programme du Festival International Jean Rouch, organisé par le Comité du film ethnographique dans différents lieux parisiens. Une année particulièrement riche à l'occasion du centenaire du cinéaste, qui aimait répéter : Soyez très sérieux dans votre manque de sérieux…

Une citation qui sert d'exergue au Festival. Une rétrospective épatante de ses aventures américaines, mais aussi de ses projets à Turin, dans un Berlin en ruines ou en Afrique, un cinéma d'exploration ethnographique dont la programmation nous révèle les héritiers … De la mer d'Aral à la Colombie en passant par le Birobidjan, de la maternité à la politique, des regards singuliers, toujours à hauteur d'homme, pour arpenter un monde qui change. Et le bonheur comme thématique centrale des Regards Croisés : l'occasion de découvrir le Kurdistan, avec Les couleurs lointaines du bonheur, de Francoise Bouard et Régis Blanchard, à retrouver sur bed.bzh.

Petit festival des peuples de l'arctique


Catégories : Peuples

Du 1 au 5 novembre, l'assocation Tohu Bohu organise avec le Café Théodore (à Trédrez Locquémeau) un petit festival des peuples de l'articque … Petit, mais intense, riche et foisonnant ! Pour entrer doucement dans l'hiver …

Des rencontres, des débats,des ateliers de chant inuits, des livres et des documentaires... Retrouvez ici le programme, et courrez voir, par exemple, Atanarjuat, la légende de l'homme rapide, de Zacharias Kunuk, premier film tourné en langue inuktitut, primé à Cannes. Un symbole. Et, plus récemment, Jon face au vent, de Corto Fajal. Où l'on questionne les rapports compliqués entre tradition et modernité, quelque part tout au nord de la Finlande. Une projection suivie d'une rencontre avec le réalisateur, interviewé sur bed.bzh. Bed.bzh, où vous pouvez vous évader en plongeant dans la rubrique Peuples de l'Arctique pour arpenter quelques 40 pépites glacées !

Cinéma méditerranéen


Du 20 au 28 octobre, c'est le Festival de cinéma méditerranéen à Montpellier. À bientôt quarante ans, il met aujourd'hui la jeunesse et l'enfance à l'honneur. Et poursuit son travail de mise en lumière des cinémas émergents en consacrant une large partie de sa programmation à la jeune garde du cinéma algérien.

Des cinéastes issus des printemps arabes, des nouvelles vagues créatives et inventives, qui contournent les difficultés économiques et politiques, dénoncent et racontent … Rencontre avec un cinéma algérien foisonnant, dont vous pouvez retrouver quelques pépites sur bed.bzh. Notamment celles de Mehdi Lallaoui et Habiba Djahnine, réalisatrice, auteure et poète. Mais aussi les tours et détours d'une série de projections nomades avec René Vautier, ou des dialogues émouvants entre les générations, avec La langue de Zahra ou le court métrage J'ai habité l'absence deux fois … et plus encore à la page Berbères !